«Toutes les reproductions et textes sont tirés du Net»
Aller au contenu

Menu principal :

2017 > Juillet > Aout

Léonor Fini est née un 30 août



(Dithyrambe  - huile sur toile - 1949)

Née à Buenos Aires, Léonor Fini (1908 -  1996)  est une artiste peintre surréaliste, connue pour ses représentations  puissantes qui explorent à la fois la sexualité et la féminité de la  femme.

Comme beaucoup d'autres surréalistes, Fini  travailla divers médias en plus de la peinture et du dessin.  Elle écrivit,  conçut bijoux et meubles.  À la fin des années 1930, elle collabora avec la  créatrice de mode italienne Elsa Schiaparelli dont elle esquissa les dessins   pour des magazines tels que Harper's Bazar. Elle créa aussi une bouteille en  forme de torse de femme pour un parfum  appelé ''Shocking''.
(Petit sphinx Gardien -  1943 - huile sur  toile)

Léonore quitte sa famille à 17 ans. Elle  s'installe  à Milan avec pour  tout bagage une formation  artistique sommaire, qu'elle a acquise dans les livres, lors de voyages et de   visites des musées d'art dans toute l'Europe.

À Paris, Léonore rencontre André  Breton et  les surréalistes. S'inspirant de leurs théories,  elle expérimente le « dessin automatique ». Elle est mentionnée dans les travaux  les plus complets sur le surréalisme, bien qu'elle ne se considère pas comme  surréaliste.

En solitaire, elle explore un univers  onirique mettant en scène des femmes alanguies aux yeux clos. Des jeunes gens,  un peu androgynes, évoluant ou rêvant dans un climat de fête où l'érotisme  flirte avec la cruauté. Chez Fini, la femme est  sorcière ou prêtresse, belle et  souveraine.

L'hybridité devient un thème primordial dans  ses tableaux et ses dessins. Elle utilise souvent le sphinx pour représenter une  femme puissante ou autonome, et s'en fait un alter ego. Sphinx Amalburga (1942,  également appelé Sphinx Amoureux), par exemple, montre un mâle nu couché dans  les bras d'un sphinx à tête de Fini. Ce sphinx occupe ses peintures tout au long  des années 1940.

En 1946, elle rencontre le diplomate italien  Stanislao Lepri qu'elle encourage à peindre. Il devient son compagnon et la  rejoint à Paris en 1950. Elle partage sa vie et son atelier avec Lepri, jusqu'à  la mort de ce dernier en 1980.

Léonor Fini adore les chats, elle peint de  nombreux tableaux et dessine plusieurs esquisses et aquarelles en hommage à ces  bêtes.  En 1977, elle consacra même un livre à sa passion pour les  félidés, Miroir des  chats.
De 1939 (année de sa première exposition)  à  sa mort, on a recensé,  en Europe et aux États-Unis , plus de 45 expositions  personnelles.

Elle meurt dans un hôpital de la banlieue  parisienne, sans jamais avoir cessé de peindre et d'écrire.


Léonor Fini (1908-1996)

Fini sur You  Tube


Dernière mise à jour:
Le 25 octobre 2017
Conceptrice: Hélène Leclerc
Retourner au contenu | Retourner au menu