«Toutes les reproductions et textes sont tirés du Net»
Aller au contenu

Menu principal :

Octobre

Jean-Paul Riopelle est né un 7 octobre

Hommage aux trois nymphéas

Hommage aux trois nymphéas


Né à Montréal en 1923, Riopelle, est un peintre, graveur et sculpteur canadien. Il étudie sous la direction de Paul-Émile Borduas. Il fut membre du mouvement des Automatistes. Il est l'un des signataires du manifeste Refus global.

En 1945, après avoir lu Le Surréalisme et la peinture de André Breton, il rompt avec les conventions traditionnelles. Mais il passe rapidement du surréalisme à l'Abstraction Lyrique dans laquelle il crée à l'aide d'une multitude d'éléments multicolores facettés au couteau, à la spatule, ou à la truelle, souvent sur de grandes toiles, de puissantes  atmosphères.

En 1947, Riopelle s'installe à Paris, où il s'associe brièvement à des surréalistes. Sa première exposition a eu lieu en 1949 à, la Galerie La dragonne, lieu de rencontre surréaliste
Chez Riopelle, l'empâtement volumineux devient tout aussi importante que la couleur. Sa technique de peinture à l'huile lui permet de poser sur la toile d'épaisses couches de peinture, formant à la surface de la toile une surface accidentée meublée de pics et de creux.

Un troisième élément, la gamme de brillance, en plus de la couleur et du volume, joue un rôle crucial dans les toiles de Riopelle. Les touches de peinture sont juxtaposées de sorte que la lumière est réfléchie sur la surface non seulement dans des directions différentes mais avec une intensité variable, en fonction de la brillance d'origine naturelle  (il ne vernissait pas ses toiles).

Ces trois éléments, la couleur, le volume, et la gamme de brillance, forment la base de sa technique de peinture à l'huile tout au long de sa longue et prolifique carrière.

Riopelle meurt le 12 mars 2002 à Saint-Antoine-de-l'Isle-aux-Grues, près de Québec.



Votre participation à notre sondage  serait très appréciée et d'une grande utilité


Retour



Dernière mise à jour:
Le 25 octobre 2017
Conceptrice: Hélène Leclerc
Retourner au contenu | Retourner au menu